Les châteaux à visiter dans la manche lors de votre séjour en Normandie

le Château de Ravalets

 Connu pour son Histoire contemporaine, il reste pourtant en Normandie des traces de son Histoire d’antan, plus ou moins récentes, qui ont su survivre dans le temps. Datant de l’époque chevaleresque française ou étant le symbole d’une puissance aristocratique, la Normandie possède une multitude de châteaux qui n’attendent que d’être visités. 

Château de Carneville 

Le Château de Carneville

Commençons par le nord du département avec le château de Carneville. Sur une base de manoir, qui a vu le jour 100 ans plus tôt, le château de Carneville est construit en 1755 par François Hervé Simon de Carneville. Avec une vaste cour qui l’entoure, le château se renforce en 1895 d’une écurie. 

Son originalité provient de l’emploie des pierres de l’Église reconstruite, pierre qui peuvent être, pour certaines, datées de l’an 1000. En 1927, la château est vendu au Tocqueville. Ces derniers qui vont décider de réaménager le jardin après la tempête de 1987, en faisait un jardin à la française. 

Ce bâtiment du XVIII, qui possède encore les charmes d’époque, possède aussi un chemin de promenade, permis par Louis XV lui-même, lorsqu’il a décidé d’assécher les marais du château. En plus de vous divertir durant la journée, vous avez la possibilité de rester sur place pour vous reposer, le château faisant aussi office de gîte.

Château Ravalets

le Château de Ravalets

Plus à l’Est, et non loin de Carneville, on retrouve le château des Ravalets. Construit au XVIème siècle, il est revendu par François 1er, faute d’argent dans les caisses royales. Le château passe alors de mains en mains (et notamment par celle des Tocqueville!), il est finalement récupéré par la ville de Cherbourg en 1935. 

Il abrite une histoire d’amour autant tragique qu’’étrange, ou deux frère et sœur se sont aimés jusqu’à l’inceste, ce qui leur valu de perdre la vie. Cette histoire entraîne une légende à travers tableaux, littératures et compositions musicales. 

Le bâtiment connaît aussi une histoire militaire, puisqu’il sert d’hôpital durant la première guerre mondiale, puis il est occupé à tour de rôle par les allemands et les américains pendant le second conflit mondial. On retrouve là encore un château de style renaissance, avec un magnifique jardin à la française qui mérite d’être découvert. 

Château de Pirou

Le Chateau de Pirou

Bâti au XIIème siècle, le château de Pirou est l’une des forteresses les plus anciennes de Normandie. Elle joue rapidement un rôle militaire important, le château étant capturé une première fois par les Anglais en 1370, puis, après avoir été repris par les Français, les Anglais le confisque à son seigneur, Thomas de Blois, en 1418, ce dernier refusant de prêter serment au Auglais, restant fidèle à Charles VI. 

Au fil du temps, cette place forte va perdre de son importance stratégique, jusqu’à ne devenir qu’une ferme. Aujourd’hui, le château n’a gardé de l’époque médiévale que son emplacement, puisqu’il est entouré de douves. Le bâtiment que l’on peut visiter aujourd’hui est une reconstruction du XVIIeme siècle par ses seigneurs. 

Tombant en ruine, c’est l’abbé Marcel Lelégard qui va le restaurer à  partir des années 1980. L’abbé va aussi ajouter une broderie, la “Telle du Conquest”, réalisée à la fin du XX. Cette broderie, malheureusement inachevée, retrace la conquête de la Sicile et du sud de L’Italie par les Normands à partir du XIème siècle. 

Bien différents des deux premier château que nous avons évoqué, le château de Pirou à gardé son aspect militaire lors des différentes rénovations, permettant ainsi au visiteur de parcourir le chemin de ronde, ses portes fortifiées et imposant bâtiment central. Venez aussi découvrir la légende du château de Pirou, qui explique aujourd’hui la migration annuelle des oies sauvages en Mars. 

Château de Saint Sauveur le Vicomte

Le Château de Saint Sauveur le Vicomte

Restons dans un aspect médiéval avec le château de Saint Sauveur le Vicomte, l’un des plus grands du département. Construit à partir du XIème siècle, le château est une place forte importante lors de la guerre de cent ans. Il tombe dans les mains anglaises en 1356, après que son ancien propriétaire, Geoffroy d’Harcourt, eut prêté allégeance au roi Anglais. Ces derniers, conscients de l’impact stratégique du château, que l’on doit le grand donjon carré, encore visible de nos jours. 

Repris par les français en 1375 après 3 ans de siège, les anglais reprennent la place en 1418, et ceux jusqu’à la bataille de Formigny en 1450, sonnant définitivement le retrait des troupes anglaise de Normandie. 

Outre le donjon, cette place forte avait aussi différentes tours pour le protéger, ainsi qu’un tours servant de prison. Ces bâtiments, en grande partie construits par les anglais, permettent d’avoir deux styles dans un seul château. Les tours ayant des attributs anglais, avec des murails et un donjon central plus français.

Avec le développement de l’artillerie, et le déplacement des fronts de la guerre, la château va rapidement devenir obsolète. Endommagé par les bombardements américains, il est aujourd’hui de nouveau visitable, symbole d’une activité militaire et de la place stratégique de la Normandie pendant la guerre de cent ans. 

Château de Chanteloup 

Ce château rassemble à lui seul deux époques de l’Histoire. Il est d’abord une place forte qui profite à l’abbaye du mont saint michel, et il est la propriété, pendant un temps, de Louis d’Estouteville, qui défend notamment la célèbre abbaye Normande face au Anglais pendant la guerre de cent ans. 

La place stratégique de la Normandie s’effaçant au fil du temps, les propriétaires vont construire, vers 1520, de nouveaux logis pour vivre, plus propice à la période de la renaissance. 

C’est ainsi que l’on retrouve, au seins de murailles médiévales, entourée par des douves, un bâtiment du début de la Renaissance, non plus présent pour la guerre mais pour permettre à une petite aristocratique d’y vivre.  Les visiteurs peuvent ainsi observer dans l’un des plus anciens donjons de la Manche, pour par la suite se promener dans un château plus récent, symbole de deux époques et de la vie des châteaux. 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Chambre d’hôte Barneville Carteret
Non classé
Chambre d’hôte Barneville Carteret

Envie de vous évader au cœur de la manche au sein d’une chambre d’hôte à Barneville Carteret ? Labels Manche vous propose une sélection des chambres d’hôtes à ne manquer au sein du cotentin et de